Les Cahiers Max Jacob n°13/14

De 1895, année de la première lettre retrouvée, aux derniers appels du 28 février 1944 avant l’internement à Drancy, Max Jacob eut une production épistolaire intense. Par son ampleur – on estime à 30 000 le nombre de ses envois, lettres ou billets – le statut prestigieux de ses correspondants (Jean Cocteau, Marcel Jouhandeau, Michel Leiris, Jean Paulhan, Pablo Picasso, Maurice Sachs…), la tension constante de son écriture et son actualité éditoriale, ce vaste ensemble fait de l’auteur un des épistoliers majeurs du XXe siècle. Plutôt que de considérer sa correspondance comme de simples documents en lien avec sa vie ou ses écrits littéraires, les actes du colloque international Max Jacob épistolier : la correspondance à l’œuvre (Orléans, 26 et 27 novembre 2010) sollicitent le genre épistolaire comme une part entière de l’œuvre. Comment la correspondance s’est-elle bâtie du vivant de l’auteur et de manière posthume ? Quels enjeux énonciatifs, pragmatiques, rhétoriques a-t-elle mobilisés  ? Quelles ont été les stratégies éditoriales choisies  ? Quel a été son statut par rapport aux études des textes et aux biographies  ? Les contributions rassemblées dans ce numéro des Cahiers Max Jacob apportent des éléments de réflexions et d’analyses décisifs et permettent de replacer les correspondances dans un contexte d’écriture plus global, en tenant compte de la réception accordée à cette partie de l’œuvre. Illustrés par de nombreuses reproductions de manuscrits inédits, augmentés de la publication d’extraits choisis de lettres à René Guy Cadou et à Alain Messiaen ainsi que l’échange croisé entre Max Jacob et Jules Supervielle, Les Cahiers Max Jacob ouvrent un horizon de recherche à propos de l’une des correspondances les plus riches de son temps. Partant, ils contribuent à inscrire cet épistolaire par sa qualité d’écriture et son importance dans les débats du XXe siècle, comme un des rouages de notre histoire littéraire.

Vous pourrez bientôt accéder à certains articles gratuitement en parcourant le sommaire du numéro ci dessous,
pour acquérir la revue cliquez ici

Pour citer les articles en libre accès :
NOM Prénom, « Titre de l’article », Les Cahiers Max Jacob, n°13/14, Pau : Les Amis de Max Jacob, 2013, page.
Nous vous remercions de bien vouloir vous conformer aux règles de copyright en vigueur.

   

Sommaire

AVANT-PROPOS

Antonio RODRIGUEZ, Patricia SUSTRAC
Avec les autres et pour les autres
Note d'édition

APPROCHES GÉNÉRALES

 

Antonio RODRIGUEZ, Patricia SUSTRAC
L’ « épistolat » de Max Jacob
État présent et enjeux d’une correspondance
Cahiers Max Jacon n°10 - traductions et critiques à l’étranger

Anne KIMBALL
L’insolite dans la correspondance de Max Jacob

Marie-Claire DURAND GUIZIOU
Max Jacob épistolier, artisan de soi

Antonio RODRIGUEZ
Les lettres aux jeunes poètes :
le genre et sa dialogisation chez Max Jacob

Béatrice MOUSLI
« Chère amie, chère princesse fée… » :
les correspondances féminines de Max Jacob

Patrick DUBUIS
Expressions de l’homosexualité
dans la correspondance de Max Jacob

Patricia SUSTRAC
Lettres d’amour et d’amitié, Max Jacob ou la passion d’aimer

Géraldi LEROY
Max Jacob sous l’Occupation dans sa correspondance

Alexander DICKOW
Le Cabinet noir et l’épistolaire : quelques réponses

Jean-Marc Pontier
Les dessins dans la correspondance de Max Jacob

 

 

 

CORRESPONDANCES PARTICULIERES

 

Bernard BAILLAUD
Jean Paulhan, Max Jacob, Gaston Gallimard :
du lecteur à l’éditeur. Une cédule

Sophie FISCHBACH
« Ce fut comme une apparition » :
Max Jacob et Jules Supervielle

Sophie FISCHBACH, Patricia SUSTRAC
Max Jacob – Jules Supervielle,
correspondance croisée (1922-1935)

Jean de PALACIO
Une correspondance de maître à disciple :
lettres de Max Jacob à Alain Messiaen

Alain GERMAIN
Max Jacob et René Guy Cadou :
une correspondance en mouvement. Extraits (1937-1943)

CORRESPONDANCES DE MAX JACOB
DANS LES FONDS DES BIBLIOTHEQUES PUBLIQUES

 

Michèle COÏC
« Adam et Ève sont nés à Quimper… » :
les correspondances de Max Jacob au fonds patrimonial
de la Médiathèque des Ursulines de Quimper

Olivier MORAND
Les correspondances de Max Jacob au fonds patrimonial
de la Médiathèque d’Orléans

Anne MARY
Les correspondances de Max Jacob au département des Manuscrits
de la Bibliothèque nationale de France :
le fonds Max Jacob – collection Gompel-Netter

ANNEXE

Antonio RODRIGUEZ, Patricia SUSTRAC
Bibliographie de la correspondance de Max Jacob


Retour
Panier
Édités par l’association des Amis de Max Jacob, LES CAHIERS MAX JACOB — revue annuelle — sont publiés avec le concours du Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Centre, du Conseil Général du Loiret, de  la ville d’Orléans et de Quimper, de la Communauté de Communes Val d’Or-Forêt et du Centre National du Livre.

Les Cahiers Max Jacob sont présents chaque année, en octobre,  au Salon de la revue organisé par ENT’REVUES (espace des Blancs-Manteaux à Paris) grâce à l’aide de Livre Au Centre, agence régionale pour le livre en région Centre.